Juste la fin du monde de Xavier Dolan

affiche Juste la fin du monde de Xavier Dolan

Xavier Dolan revient en très grande forme avec son extraordinaire dernier film. Il y transforme la pièce de théâtre de Jean-Luc Lagarce en long métrage et nous offre un voyage de cinéma rare et bouleversant.

C'est une histoire qui se passe "quelque part, il y a quelques temps". Celle d'un fils qui revient après douze ans d'absence dans sa famille pour leur dire qu'il va mourir. C'est ainsi que tout commence mais ce qu'en fait le réalisateur, metteur en scène et monteur canadien de génie a dépassé toutes nos attentes.

En effet, au-delà du texte exceptionnel, l'image, les images, s'imbriquent inexorablement et nous offrent des instants de grâce et de rire mêlés. Comme cette scène irrésistible qui avait été présentée en teaser mais qui, dans son contexte, est encore plus émouvante et drôle tout à la fois. Tragique par définition.



Nathalie Baye y est prodigieuse en miroir d'Anne Dorval dans J'ai tué ma mère, cette mère à la fois vulgaire, haute en couleurs et sensible, attachante à l'extrême. Et surtout aimante, révélant que cet amour qu'elle a pour son fils, rien ni personne ne pourra lui enlever. Et que ces paroles prononcées seraient bien dans une pièce future. Elle est cette mère. Totalement. Tous les acteurs sont d'une justesse folle. Les gros plans sur les yeux fonctionnent à merveille et nous donnent l'impression d'entrer à l'intérieur de leurs âmes perdues à tout instant. Comme si on allait s'y perdre nous aussi. Ce sentiment toujours dans les films de Xavier Dolan d'étouffer, à la limite de l'asphyxie. Et puis on respire! Enfin. Dans les flous, dans les rêves, dans les errements, dans la violence aussi parfois.

J'ai été totalement retourné par le souvenir évoqué au contact d'un matelas de jeunesse d'où sort "Joli Coeur", un amour d'adolescence inoubliable qui m'a rappelé My own private Idaho. Mais on apprend qu'il est mort lui aussi et tout est recouvert par le désert. 

C'est un film brillant et noir, plein de paradoxes. Entre l'amour et la haine qu'il est possible d'éprouver pour sa famille. A la mesure de la vie. Un hymne puissant et envoûtant que j'ai déjà hâte de revoir.

Commentaires

Silvano a dit…
Je me dois de le voir, car Celeos, lui, dans Véhèmes, l'a détesté !
Celeos a dit…
C'est fort bien qu'on n'ait pas vu les mêmes choses !
In Cold Blog a dit…
Je garde un excellent souvenir d'une représentation de cette pièce de Lagarde (il y a plus de 20 ans, déjà, houlàààà) et j'ai hâte de voir ce que Dolan en a fait. Je devrais me régaler une fois encore, si j'en crois ton enthousiasme communicatif.
Guillome a dit…
@Silvano : je m'en vais de ce pas l'avis de Celeos ! hâte d'avoir ton avis. bonne journée !


@In cold blog : pour cet article (quelle idée de ne pas signer hein, ) c'est Fabien qui s'y ai collé avec grand plaisir ! tu nous diras ce que tu penses su film ! nous allons nous procurer la pièce de théâtre.
Fabien MORISSET a dit…
Quelle joie de pouvoir échanger sur nos différents points de vue! On voit toujours dans un film ce qu'on y cherche n'est-ce pas?
manU B a dit…
Après un avis aussi dithyrambique, il me tarde encore plus de le découvrir !!
Guillome a dit…
@ManU : nous nous demandons à chaque fois, comment fait Xavier Dolan pour être toujours aussi bon ?
Swan Li a dit…
Les critiques étrillant presque systématiquement ce film, je suis ravi de lire ton commentaire, qui me donne envie de voir ce film...
Nadine a dit…
En sortant de la salle je n'arrivais pas à parler de ce film à qui me demandait mes impressions. Il m'a fallu du recul et puis laisser quelques jours passer pour pouvoir en parler. Non mais qu'il est étonnant ce génie de Dolan, je l'aiiiiiiiiime!!!!!
Je n'ai pas ressenti la même chose, si je compare à tous ses autres films. J'en suis ressortie ébranlée, ça c'est certain. Probablement parce que les personnages volent moins en éclat à travers des comportements "excessifs" et flamboyants. J'ai trouvé qu'il jouait ici dans un autre registre. Les acteurs sont divins! Tout est dans le jeu des regards, les silences, les prises de vue. Bravo Dolan! Une merveille!
Guillome a dit…
@Nadine : aaaaah je suis content de lire ton avis. Ce mec sait filmer ses acteurs. Les jeux de regards sont grandioses. Bravo x 1000 ;-) bonne semaine

@Swan Li : je ne peux que te conseiller d'aller le voir et d'avoir ton avis. Bonne journée !