La moisson rouge de Dashiell Hammett

 La moisson rouge de Dashiell Hammett - Folio policier - Gallimard - 2011

Un détective de la Continental Detective Agency de San Francisco est contacté par Donald Willsson, le directeur d'un journal de Personville. Il arrive trop tard pour le rencontrer vivant, celui-ci ayant été assassiné. Il s'apercevra rapidement que cette ville, renommée Poisonville par ses habitants est le territoire d'un affrontement sans merci entre bandes rivales. Bien décidé à nettoyer la ville de la vermine, il va monter les gangsters les uns contre les autres, au risque d'y laisser quelques plumes. 

Le premier meurtre du roman est résolu assez rapidement. S'enchaîne une guerre des gangs où l'on arrête rapidement de compter le nombre de victimes.   

Depuis le temps que je voulais lire ce roman écrit en 1929, considéré comme un classique du roman noir, je n'ai pas été déçu. Je n'ai pas eu entre les mains la nouvelle traduction, cela n'a pas entacher mon plaisir de lecture malgré un argot vieillot et des choix de traductions datées qui ont gardé leur charme. 

A la lecture du roman, on se rend compte des prouesses de Hammett, que l'on considère comme l'un des créateur du polar "hard-boiled". Tout y est : la femme fatale manipulatrice, le détective incorruptible, des gangsters de la pire espèce, des attaques de banques, des matchs de boxe truqués, des poursuites en bagnoles et des repaires de voyous au cœur de la montagne. Le tout dans les rues sombres et crasseuses d'une ville corrompue même au sein de la police.

Le sentiment d'assister au must d'un film noir avec une intrigue forte et puissante (même si elle est un peu répétitive sur la fin). Il y en a presque trop. Ça va vite pour ce détective qui boit sec, cogne dur tout en gardant son sens de l'humour.

Je me suis régalé. Bien envie d'attaquer un autre de ses romans (Le faucon maltais ? La clé de verre ?) dans une nouvelle traduction, histoire de comparer.     

La moisson rouge de Dashiell Hammett - Folio policier - Gallimard - 2011

Commentaires

Jérôme a dit…
Hammett est comme Chandler, un auteur américain culte pour moi.
Guillome a dit…
@Jérôme : prévu de découvrir (enfin) Chandler cet été !
Anne Sophie a dit…
Je ne connaissais pas cet auteur, mais tu m'as donné très envie d'y remédier :)
Guillome a dit…
@Anne Sophie : pour tous les amateurs du genre, un écrivain à ne pas manquer ! n'hésites pas à me dire si tu as aimé!